Service Alimentaire Maple Leaf

Des aliments réconfortants qui apaisent l’âme

Des aliments réconfortants pour les personnes âgées

Lorsque vous étiez enfant, aimiez-vous le macaroni au fromage? Et que pensiez-vous du bœuf braisé du dimanche avec de la purée de pommes de terre? Il se trouve que les aliments que nous aimions le plus lorsque nous étions enfants sont généralement ceux que nous préférons lorsque nous devenons adultes et que nous prenons de l’âge.

En tant qu’êtres qui aiment leurs habitudes, nous cherchons le réconfort auprès des saveurs, des textures, de l’apparence et des odeurs familières des aliments. Les habitudes alimentaires formées pendant l’enfance s’enracinent et, une fois qu’un comportement et qu’une préférence sont instaurés, il est très difficile de changer en vieillissant.

Lorsque l’on sert des adultes plus âgés dans les hôpitaux, les maisons de retraite ou les établissements de soins prolongés, il est important de garder à l’esprit que chaque personne a ses propres préférences alimentaires bien enracinées. Les adultes plus âgés ont déjà passé beaucoup de temps à former des habitudes alimentaires tout au long de leur vie. Il vous incombe de les satisfaire où qu’ils soient et d’essayer de leur fournir des aliments qui évoquent les sensations familières de leur enfance et les conforts de la maison.

En prime : Lorsque vous offrez des aliments réconfortants au menu, le résident ou la résidente profite davantage de son repas, en mange plus et reçoit les éléments nutritifs dont il ou elle a besoin. L’amélioration de l’expérience offerte par un repas et la diminution de la malnutrition sont des avantages que vous tirerez en offrant de tels aliments, tout en sachant que votre client(e) les aimera!

Comment choisit-on les aliments?

En fait, le choix des aliments est un procédé complexe faisant appel aux décisions fondées sur des facteurs culturels, sociologiques et psychologiques. Et peu importe l’âge que vous avez, les facteurs qui sont importants pour le choix des aliments comprennent le goût, la santé, la commodité, le prix et les croyances traditionnelles.

En fin de compte, c’est la vie qu’une personne a menée qui formera désormais la base de ses choix alimentaires. Ainsi, une personne d’une communauté d’origine chinoise qui, en grandissant, aimait le  congee, pourrait toujours en avoir envie, tandis qu’une personne d’origine ukrainienne qui a grandi en mangeant des pierogis pourrait avoir un penchant pour cet aliment. Cela ne signifie pas que les adultes plus âgés ont l’esprit fermé lorsqu’il s’agit d’aliments d’autres cultures, mais il ne faut pas oublier que le fait d’avoir de leurs aliments réconfortants traditionnels au menu peut leur faire vraiment plaisir!

Faire la différence entre les aliments réconfortants et manger pour se réconforter

On décrit un aliment réconfortant comme étant un aliment préparé d’une manière traditionnelle et dont l’attrait est de nature nostalgique ou sentimentale. Il ne faut pas le confondre avec le phénomène de manger pour se réconforter, c’est-à-dire lorsque nous consommons nos aliments préférés afin d’atténuer la sensation de stress ou pour ressentir une sensation de bien-être.

Des chercheurs qui collaborent avec la US Health and Retirement Study database (base de données d’études portant sur la santé et la retraite aux É.-U.) ont examiné la fréquence avec laquelle les aînés manifestaient des habitudes de manger pour se réconforter et l’ont comparée, sur une période de six ans, avec le taux de mortalité toutes causes confondues (le nombre total de décès au cours de cette période de temps).

Et savez-vous ce qui est fascinant? Les adultes plus âgés qui avaient davantage l’habitude de manger pour se réconforter avaient un taux de mortalité plus bas. Les chercheurs ont déterminé que manger pour se réconforter (même lorsque les aliments choisis avaient des taux élevés de gras ou de sucre) était lié à un taux réduit de mortalité parce que lorsqu’ils reçoivent les aliments qu’ils aiment consommer, les gens sont portés à manger davantage et à retenir davantage de masse corporelle, ce qui les aide à combattre la fragilité, la perte de poids et les maladies qui y sont liées.

Évidemment, il ne s’agit pas d’une invitation à remplir les assiettes de frites et de sucreries, mais ces résultats soulignent l’importance fondamentale d’offrir des aliments réconfortants qui plaisent aux aînés afin de les garder plus longtemps en santé. Les aliments réconfortants n’ont pas besoins d’être de la malbouffe – bien que certaines gâteries semblent être acceptables, d’après cette étude!

De nombreuses idées de repas copieux et nutritifs suscitent des souvenirs d’enfance et offrent ce lien avec les délices du passé dont nous avons tant besoin. Pour certaines personnes, il pourrait s’agir de poulet chasseur (« cacciatore »), de lentilles au cari ou de potage aux œufs. Tout est permis, dépendant des souvenirs d’enfance.

Pour les personnes qui aimaient les pâtés en grandissant, Maple Leaf a le nouvel aliment réconfortant idéal! Le pâté au poulet et aux poireaux de Schneiders a été cuit lentement avec une savoureuse garniture composée de poulet haché et de délicats morceaux de poireaux dans une pâte feuilletée. Avec 13,4 g de protéines et seulement 444 mg de sodium, il s’agit d’un choix nutritif pour le lunch. Son format de 125 g convient idéalement aux personnes âgées et sa forme ovale unique lui confère une apparence de plat fait maison. De texture tendre, il se coupe facilement avec une fourchette et il a la même saveur traditionnelle qui fait partie de l’enfance de beaucoup de gens.

Alors, qu’il s’agisse de spaghetti aux boulettes de viande, d’escalopette de veau ou de purée de pommes de terre crémeuse, prenez le temps de découvrir quels sont les aliments réconfortants dont vos résidents ou vos patients ont envie. En leur servant ce qu’ils aiment, vous contribuerez énormément à leur bien‑être!

Sign up for The Dish News